Oiseaux sur fond blanc en aquarelle

Il y a peu, et ceci surprendra ceux qui connaissent mon aversion habituelle pour les plumes et becs, je me trouvai au Parc de la Tête d’or, certainement un peu fiévreuse, attirée pour la première fois par ces animaux volants. Il en est sorti cette petite série, avec dès la prise de vue un traitement qui ne m’est pas habituel. Cela arrive parfois. J’aimerais que ça arrive plus souvent.